Produit

Goyave

Preparation
Cooking
Servings
Great With

Goyave

Boca-quoi?

Il y a quelques années, j’ai la chance d’aller en Amérique latine pour la première fois - en Colombie, de façon plus précise - on m’a alors introduit à cette pâte épaisse rouge foncée collante. C’était coupé en petit rectangle de 2’’ et enveloppé dans une feuille de palme séchée (pas de plastique, yeah!).

Un peu sucré lorsque mangé tout seul, un goût sucré fruité, pas d’additifs ni d’agents de conservations, un rouleau au fruits avec un goût spécial de fleur. Pas mal du tout… mais le réalisme magique se forme quand on te dit de l’essayer avec du fromage.  N'importe quel fromage aura l’effet de créer une explosion de saveur en bouche, un contraste parfait comme la poire et le fromage et du vin dans son unicité. Sûrement le dessert des dieux, de Chia a Bachué.

Bocadillo de goyave

L’amour à la première bouchée

Donc voilà qu’encore une fois je tombais amoureuse d’un nouvel aliment, mon bocadillo sucré. Lorsque j’ai demandé un peu plus d’informations sur le bocadillo, on m’a alors informé que ça venait de la goyave, fruit très populaire là bas. J’avais entendu parler de la goyave dans le passé mais pour être honnête je n’y avais jamais vraiment porté attention dans le temps. Maintenant, toute mon attention était tourné vers les possibilitées de ce fruit Macondien pourrait offrir. Un monde de possibilités qui prenait place dans ma tête et sur mon palais.

La goyave seule est assez agréable et son goût change légèrement selon sa maturité. Ferme et surette (sucrée un peu malgré tout) quand elle n’est pas encore assez mûre a un goût super sucré et juteux quand elle est prête. Elle contient de petits pépins à l’intérieur, qui selon la sagesse locale, sert à nettoyer notre système digestif, honnêtement le croquant que le pépin donne n’est pas désagréable.  Lorsqu’elle est fraîchement cueillis, il peut arriver qu’on ait affaire à un petit ver, comme la majorité des fruits, sauf que ceux-ci sont bien cachés. C’est rare quand même, mais selon certains locaux ils servent aussi a nettoyer l’estomac. Pas trop certaine de cela par contre, alors que mon conjoint continue de manger le fruit (source de protéines selon lui) moi je m’assure que le petit insecte n’y ait plus avant de continuer.

Malheureusement (ou heureusement ?) c’est un fruit mal utilisé à mon opinion. Oui, tu peux trouver du jus de goyave, des popsicles et même du thé fait à partir de ses feuilles, mais je crois sérieusement que ce fruit a un potentiel plus grand qu’une transformation de base. Je vais continuer d’explorer ce fruit tropical magique, en attendant voici ma première expérience qui a battu toute expectation.

Poutine colombienne

Un fruit magique

Non seulement le fruit goûte comme le ciel, il est aussi remplis de vitamines: A, B, C (ils disent jusqu’à 5X ce que contient l’orange) et vous aide à avoir un système digestif en santé en plus d’avoir des propriétés contre le cancer.  Cette beauté est cultivée dans le régions tropicales et subtropicale depuis plus de 2000 ans et peut avoir quelques look selon sa maturité et sa provenance. Certaines sont verte de l’extérieur, d’autres jaunes et l’intérieur passe du rose au jaune. Son goût ne change pas réellement à mon avis.

Si tu habites Montréal et ses environs, tu l’as trouvera dans les marchés spécialisés en importation comme Adonis, Kim Phat, C&T ou encore Sami fruit. Si tu habites les régions du sud, tu n’auras pas trop de difficultés à le trouver.

Toujours plein à découvrir :)